Emmanuel-Photography.fr Emmanuel-Photography.fr

Portfolio

Boutique

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog.

Rejoignez 37 autres abonnés

Photos de nuit.

Photos de nuit : comment les réussir ?

En voila une bonne question …

Analyse de l’énoncé (tiens… ça me rappelle les cours de maths ! ).

  • Photo et Nuit : deux termes opposés à première vue car le principe de la photo est d’utiliser la lumière pour exister…Pas de panique…les lignes ci dessous vont vous expliquer comment faire une photo avec peu (ou très peu) de lumière ambiante.
  • Réussir : bah oui c’est mieux…..se casser la tête à être dehors la nuit pour faire des photos….autant qu’elles soient réussies !

Trêve de plaisanteries..passons aux choses sérieuses.

Je vous énonce ici les principales notions. Plus bas dans l’article il y aura des explications détaillées sur les passages “techniques” écrits en gras.

  • La clé de la photo de nuit, pour pouvoir bénéficier du peu de lumière, est le temps d’exposition. Vous devrez la plupart du temps faire une pose longue.
  • Vous allez également devoir retravailler votre photo pour accentuer les contrastes, faire ressortir les détails.
  • Bien entendu, il va aussi vous falloir de l’imagination car la nuit…les paysages, les textures, les couleurs, ne sont pas les mêmes…
  • Ne pas oublier de prendre non plus toute la patience dont vous disposez 😉

Tout d’abord une petite définition de la pose longue dans le cadre de la photo de nuit, pour tous parler de la même chose : (merci Mr Wikipédia)

La photographie longue pose est souvent utilisée pour donner l’impression qu’une photo qui a été prise la nuit est éclairée comme en plein jour. En laissant l’obturateur ouvert pendant un temps assez long, plus de lumière est absorbée, créant ainsi une photographie plus lumineuse. Si l’appareil reste fixe pendant toute la période durant laquelle l’obturateur est ouvert, on peut obtenir un photographie à la fois lumineuse et très nette.

Quelques “trucs” pour faire une pose longue.

  • Pour que la photo soit nette, il va absolument poser votre appareil photo sur un support stable : mobilier urbain (table, escaliers, banc, etc), toit de voiture (la vôtre bien entendu…). Le top du top est d’avoir en votre possession un trépied qui va assurer la meilleure stabilité pour votre appareil, mais aussi la plus grande sécurité pour votre matériel. N’hésitez pas à prendre un trépied de qualité qui sera plus stable, plus léger, mois encombrant, etc etc. Le trépied vous permettra également une plus grande liberté pour cadrer et composer votre photo.
  • Réglez le format de votre image en raw si votre appareil le permet.
  • La sensibilité iso au minimum.
  • Mesure de la luminosité : mesure spot ou pondérée. La mesure matricielle est à éviter absolument car elle va vouloir compenser le manque de luminosité de certaines zones et va de ce fait en sur-exposer d’autres.
  • Profondeur de champ : selon vos envies. A savoir que si vous fermez votre diaphragme vers f/18 à f/22 vous aurez un phénomène physique de diffraction (passons les détails) qui aura pour effet de “transformer” les lumières en “étoiles” (voir cette photo pour exemple)
  • Temps de pose : pour le régler, je vous conseille de repérer la zone la plus lumineuse du sujet que vous voulez photographier. Faites la mesure de la lumière dessus, et réglez le temps de pose de votre appareil pour ne pas la sur-exposer. Si c’est le cas, vous aurez sur la photo finale des zones cramées.
  • Avant de presser sur le déclencheur : une télécommande est idéale pour éviter de faire bouger votre appareil (même si celui-ci est sur un trépied). Toujours si votre appareil le permet, activer la “temporisation miroir levé” qui évitera aussi le flou de bougé dû au relevage du miroir de votre appareil.
  • A défaut, si vous n’avez pas de télécommande, vous pouvez activer le retardateur de votre appareil, ce qui va vous permettre de presser sur le déclencheur, et de ne plus toucher votre appareil photo avant la prise de vue.

Une fois rentré à la maison, devant votre ordinateur, vous pouvez effectuer quelques étapes pour faire ressortir les détails de votre photo de nuit.

Encore une fois, pas de recette miracle ici. Tout devra se faire au “feeling” et selon l’effet que vous recherchez.

Quelques petits “trucs” :

  • A l’aide de votre logiciel de retouche (Gimp, Photoshop ou autre), vous pouvez retoucher un peu les courbes de votre photo en lui donnant une légère forme de S, ce qui aura pour effet d’accentuer un peu les contrastes.
  • Ajustez les niveaux de couleurs, pour éviter d’avoir trop de zones bouchées (noires, sans aucun détail), mais aussi pour éviter les hautes lumières (blanches, sans aucun détail)
  • Quelques fois, à cause de l’éclairage public, la balance des blancs peut être faussée. Votre lumière n’est pas blanche, mais plutôt orangée. Profitez du post-traitement pour corriger cela.
  • Vous pouvez jouer avec les modes de fusion des calques pour obtenir des effets intéressants.

Petit récapitulatif sur le matériel nécessaire pour les photos “by night” :

  • Appareil photo. L’idéal est le reflex. Il va vous permettre le maximum de réglages pour optimiser votre séance.
  • Un trépied de bonne qualité, stable.
  • Une télécommande pour déclencher votre photo sans toucher l’appareil
  • Une batterie chargée à bloc. Les poses longues sont gourmandes en batterie. L’idéal est d’avoir une batterie de secours dans son sac 😉
  • Une carte mémoire de bonne capacité. Les photos en pose longue sont de taille plus importante que les photos classiques.
  • Le flash, pour les photos de nuit, n’est pas indispensable. Il pourra juste vous servir à déboucher des ombres mais pour débuter je vous conseille de ne pas le prendre. cela fera un paramètre en moins à gérer 😉
  • En fonction de la saison : vêtements chauds et mitaines pour le photographe 😉
Tellement logique...mais tellement important !
Faire des photos de nuit sans tout ce matériel est largement possible….mais également largement plus compliqué 😉
Le matériel ne fait pas tout…votre regard et votre imagination feront 90% du travail…

Commentez ce tuto en fonction de votre expérience personnelle, de vos remarques. Je profiterai de vos remarques et suggestions pour l’améliorer 😉

N’hésitez pas non plus à le partager avec vos amis.

Share Post :

Vous aimerez cela aussi

1 Commentaire

Laissez un commentaire :)

%d blogueurs aiment cette page :