Emmanuel-Photography.fr Emmanuel-Photography.fr

Portfolio

Boutique

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog.

Rejoignez 36 autres abonnés

Photographier par temps de neige

Défi de saison qui peut faire,si vous le réussissez, de magnifiques photos : photographier par temps de neige.

Pour prendre de jolies photos par temps de neige (ou des moches….cela fonctionne aussi …) il faut bien entendu…un photographe….un appareil photo…et….de la neiiiige ! Cette première phrase ne sert à rien direz vous…et bien c’est faux ! Maintenant passons aux choses sérieuses et voyons comment photographier par temps de neige.

Quelques astuces pour bien photographier par temps de neige.

La neige

Dixit notre ami Wikipédia :

La neige est d’abord une forme de précipitation naturelle constituée de glace cristallisée agglomérée en flocons contenant de l’air et pouvant être ramifiés de façons très variées. Elle se forme par la condensation de la vapeur d’eau dans les hautes couches de l’atmosphère puis, selon sa structure, tombe ensuite plus ou moins vite à terre. Les petites particules de glace et l’air des flocons de neige peuvent avoir aussi bien une structure ouverte et donc légère qu’un aspect plus compact voisin de celui de la grêle, même si la formation de celle-ci n’a rien à voir avec celle de la neige.

En résumé….la neige tombe, quand il fait froid, et c’est de l’eau ; tout est dit….reste à développer un peu 😉

Le photographe

L’hiver c’est pas cool : il fait froid, il neige, il y a du vent….bref… “j’ai pas envie de sortir…!!”

Alors prenez votre courage à deux mains, habillez vous chaudement : bonnes chaussures pour éviter de tomber (bah oui c’est mieux…), manteau chaud, gants pour pouvoir utiliser vos doigts plus de dix minutes….

L’hiver est une saison où vous allez pouvoir photographier autrement. Le minimalisme du blanc, le défi du froid, la nature et la ville au ralenti….autant d’occasions pour revisiter votre pratique de la photo.

L’appareil photo

Les pires ennemis de votre appareil photo sont le froid, et les changements de température. Quelques conseils simples :

  • Gardez votre appareil photo au chaud dans le sac lorsque vous ne l’utilisez pas.
  • Évitez de le ranger après chaque photo prise. Les changements de température altèrent votre batterie et votre appareil , de la condensation peut se former sur la lentille, ou pire, dans votre magnifique appareil photo électronique (tout objet dont le nom se termine par “électronique” n’aime pas l’eau….)
  • N’éteignez pas votre appareil entre chaque prise de vue, de cette manière la batterie reste chaude.
  • Une batterie utilisée au froid se décharge plus rapidement – pensez y –
  • Essayez, en fonction de votre budget, d’avoir une batterie de rechange, bien chargée et bien au chaud dans une poche de votre manteau.
  • Protégez votre appareil photo lorsque vous l’utilisez et qu’il neige. Même si celui-ci est tropicalisé, avoir un appareil mouillé est moins agréable. Vous pouvez utiliser un sac plastique, ou d’autres dispositifs plus ou moins onéreux disponibles chez tous les bons vendeurs (ou sur un site marchand de votre choix 😉 ). Pour limiter au maximum le risque de flocons venant se déposer sur la lentille de votre objectif, n’oubliez pas votre pare-soleil.
  • N’oubliez pas votre trépied pour les poses longues, vous ne pourrez pas profiter de ce qui existe (mur, pierre etc etc) pour poser votre appareil dessus. (oui….la neige tombe aussi là où on ne le souhaiterait pas…) 

Et techniquement ?

En voila une partie intéressante…mais qui ne fait pas tout…

Photographier par temps de neige nécessite quelques précisions techniques…

  • Problème : ma photo de neige est grise.

C’est la faute de la mesure d’exposition de votre appareil photo. Elle est automatique pour l’ensemble de modes, sauf le mode M.

Cette mesure d’exposition est programmée pour “voir” dans votre photo un “gris neutre” (appelé aussi gris 18%).

Pour une photo comportant de la neige et d’autres éléments plus sombres (bâtiments, arbres, skieurs, voitures, etc etc), le blanc sera considéré comme “normal” et l’exposition de la scène ne sera pas corrigée.

Pour une photo comportant une immense majorité de blanc, la mesure d’exposition va corriger ce blanc pour l’amener vers le gris neutre…et la solution pour obtenir ce résultat est de sous exposer votre photo. Votre magnifique photo de paysage sous le manteau neigeux….sera grise 18% ….

Pour corriger ce problème vous allez donc corriger l’exposition lors de la prise de vue.

Dans le mode M, il suffit de surexposer légèrement votre photo.

Dans les autres modes vous allez pouvoir corriger l’exposition avec…….la correction d’exposition (si si 😉 )

Dans un cas comme dans l’autre, il vous faudra faire des essais, mais en général les meilleurs résultats sont obtenus avec une surexposition de +1 à +2 IL

Pour ne pas se tromper, vérifier le résultat en regardant l’histogramme directement sur votre appareil photo. Cette solution est la plus fiable pour voir les surexpositions qui vont “cramer” les blancs.

  • Problème : ma neige n’est ni blanche, ni grise…mais gris-bleu…
      • La balance des blancs vient également mettre son grain de sel dans le rendu de votre photo…et elle s’est un peu trompée en évaluant la scène que vous photographiez…Pas de panique…il vous suffit de régler sur votre appareil la balance des blancs correspondant à la scène : nuageux, soleil.
      • Vous pouvez aussi le faire manuellement en réglant la température de couleur vous même. Cette température s’exprime en kelvins (K)
      • Si vous réglez votre balance à 1000K votre photo sera nuancée de rouge
      • Si vous réglez votre balance vers les 22000K, elle sera nuancée de bleu.
      • Pour assurer un maximum, le mieux est d’enregistrer vos photos au format RAW. Vous pourrez par la suite retoucher tranquillement la balance des blancs au chaud à la maison. (Après tout…..cela fait une chose en moins à gérer pendant la prise de vue….pourquoi s’en priver 😉 )
  • Problème : je voudrais prendre les flocons qui tombent en photo….mais ils n’arrêtent pas de se sauver….!

Photographier par temps de neige sous entends que…bah oui…la neige ca tombe…pas facile de prendre de toutes petites choses qui bougent en photo…voici quelques astuces.

Préférez l’utilisation d’une grande focale si les chutes de neige sont faibles. Vous capterez ainsi plus de “plans” de flocons. (tout près et tout loin si vous préférez…)Vous adapterez aussi l’ouverture du diaphragme :

      • Grande ouverture = profondeur de champ faible = flocons nets à la zone de mise au point et flous devant et derrière = arrière plan flou et donc flocons bien détachés.
      • Petite ouverture = grande profondeur de champ = beaucoup de flocons nets = arrière plan moins flou donc flocons moins bien mis en valeur dans l’ensemble des plans.
      • Tout est une affaire de compromis et de la photo recherchée…

Il faudra bien entendu adapter la vitesse d’obturation :

      • Vitesse d’obturation rapide = flocons figés……le temps d’arrête 😉
      • Vitesse d’obturation lente = flocons en “étoile filante” : vous aurez les traînées des flocons.  Attention au flou de bougé.
      • Ici aussi tout est une affaire de compromis et d’effet recherché.
Et pour avoir un joli ciel ?
Les ciels hivernaux apparaissent en général bien blancs, plats, sur votre photo finale. Le secret pour ré-hausser les couleurs et donner du volume à tout cela est d’ajouter devant votre objectif un filtre polarisant.

Un accessoire à emporter partout et qui se glisse facilement dans le fond de son sac photo 😉

Avoir plein de flocons sur sa photo
A condition bien entendu que les chutes de neige soient dignes de ce nom 😉

    • Focale 70mm
    • Ouverture  f/4.5-6.3
    • Vitesse d’obturation 1/400s

Share Post :

Vous aimerez cela aussi

Laissez un commentaire :)